Crédit auto : faut-il préférer son assureur à son banquier ?

Besoin d'un crédit auto pour le financement de votre voiture ?

N'hésitez pas à utiliser ce simulateur de crédit auto pour comparer les offres et ainsi trouver le meilleur taux.

Acheter sa voiture à crédit, rien de plus normal. Mais où souscrire votre prêt ? Dans le match que se livrent sociétés de financement spécialisées, banquiers et assureurs, ces derniers sont loin d’être à la traîne.
banque credit autoVous avez craqué sur un nouveau modèle au Mondial de l’Automobile ? Décidé à souscrire un crédit pour vous l’offrir, vous vous demandez vers qui vous tourner : le constructeur, votre banquier, votre assureur ? Faites jouer la concurrence, les meilleures offres ne sont pas forcément là où l’on pense.

Le crédit, indispensable à l’achat automobileCertes, tant que les taux de rémunération de l’épargne de court terme (Livret A) resteront inférieurs à ceux des crédits auto, il sera toujours préférable de puiser dans son épargne pour acheter sa voiture au comptant plutôt que d’emprunter. Mais vous en conviendrez, cela n’est pas à la portée de toutes les bourses !

Les Français – et ils ont raison – n’hésitent pas à recourir au crédit. Selon une étude récente réalisée par le Crédit Agricole et sa division Consumer Finance, trois voitures neuves sur quatre et plus d’une occasion sur deux seraient ainsi acquises grâce à un financement. Pas étonnant, quand on sait que le prix moyen des véhicules financés représente près de la moitié du salaire annuel moyen d’un ménage ! D’un montant moyen de 11.700 euros pour une voiture neuve en 2017, le crédit auto permet, toujours selon cette étude, de financer l’achat d’un véhicule à hauteur de 73% de sa valeur d’achat et de le rembourser sur une durée de 4,5 ans.

Où souscrire son crédit auto ?

Aujourd’hui, près d’un financement de voiture neuve sur deux est souscrit en concession, auprès de sociétés spécialisées indépendantes (Sofinco, Cetelem…) ou de sociétés financières liées à des constructeurs automobiles (Diac pour Renault, Credipar pour PSA Peugeot Citroën…).

L’autre moitié est souscrite en dehors du lieu de vente, sous la forme d’un prêt personnel accordé par une banque, un réseau mutualiste ou une société d’assurance. Comment choisir ? Dès lors qu’il s’agit de souscrire un emprunt, se tourner vers son banquier semble naturel. Mais est-ce toujours intéressant ?

Comment faire le bon choix

Face aux nombreuses possibilités de financement proposées, l’acheteur automobiliste peut se sentir démuni. D’autant que se multiplient, notamment chez les banques et compagnies d’assurances, des offres packagées proposant simultanément un crédit + une assurance auto.

Votre premier réflexe doit être selon nous de fuir les offres ne répondant pas strictement à vos besoins : est-il par exemple nécessaire de souscrire une assurance tous risques sans franchise (donc plus chère) pour votre petite voiture d’occasion ? Demandez-vous également si cela vaut la peine d’opter pour une assurance bon marché si, en contrepartie, le crédit associé affiche un taux très élevé. Les offres de crédit auto abondent. En vous y prenant bien, vous pouvez gagner sur tous les tableaux.

Pour comparer entre elles plusieurs offres de crédit auto, portez en priorité votre attention sur le taux effectif global (TEG) et sur le coût total du crédit pour une même durée d’emprunt. Le TEG inclut tous les frais annexes (frais de dossier, assurance, garanties…). Il vous permettra de comparer deux offres dans l’absolu. Mais seul le coût total du crédit vous donnera réellement une idée du prix de revient de votre emprunt. Dans un second temps, comparez les éléments de souplesse du prêt, en particulier les possibilités de moduler les paiements en cas de besoin : reports, augmentation ou diminution des échéances, etc.

Notre avis : en crédit auto aussi, les assureurs assurent !

Les banques, les réseaux mutualistes et les compagnies d’assurance proposent en règle générale des offres de crédit assez semblables dans leur fonctionnement, avec le plus souvent possibilité de moduler les paiements, report des échéances, etc. Mais là où les banquiers facturent des frais de dossiers de 1% en moyenne, les mutuelles et les assureurs ne les facturent qu’exceptionnellement (par exemple Groupama). De plus, le fait d’être déjà client chez certains d’entre eux (Maaf, MMA…) peut donner droit à des conditions avantageuses dans l’obtention du crédit, notamment une réduction du taux d’emprunt.

Pour y voir plus clair, nous avons comparé les offres d’un panel composé à la fois de banques (BNP Paribas, LCL, Société Générale, Crédit Agricole Ile-de-France, Crédit du Nord, La Banque Postale) et d’assureurs mutualistes (Macif, MMA, Maaf, Matmut). Ainsi, pour un emprunt de 9.500 euros sur 4 ans hors assurances facultatives, et pour un profil d’emprunteur de 42 ans sans risques particuliers, les offres les plus compétitives sont le fait de MMA (TEG de 4,5%, coût total de 880 euros) et de la Maaf (4,75%, 924 euros). Viennent ensuite le prêt personnel auto de La Banque postale (5,49%, 1.070 euros), le crédit auto de la Macif et de la Matmut (5,95%, 1.143 euros) puis le prêt personnel Expresso de la Société Générale (6.45%, 1.157 euros).

On le voit, les assureurs mutualistes figurent en très bonne place. Mais il ne s’agit là que d’offres standard. Sur le plan des offres promotionnelles aussi, la concurrence fait rage. Par exemple, Axa Banque propose jusqu’au 31 octobre un TEG de 1,9% sur 12 mois pour un montant d’emprunt de 4.000 euros. GMF Assurances propose de son côté jusqu’au 30 novembre un taux de 2,4% sur 24 mois pour un emprunt de 10.000 euros minimum. Et la liste est longue de ces offres promo, qui peuvent vous permettre de réduire jusqu’à moitié le taux de votre crédit !
N’oubliez pas que les simulations en ligne sont aujourd’hui quasi généralisées. Elles permettent de se faire une idée précise des offres disponibles sans avoir à se déplacer. Banque, mutuelle, société d’assurance, au fond peu importe. A vous de multiplier les devis, faire jouer la concurrence et négocier les conditions de votre prêt, comme vous le feriez avec un concessionnaire pour trouver la voiture de vos rêves.